La bande dessinée

La bande dessinée a été souvent désignée comme le « neuvième art » d’après une série d’articles Neuvième Art, musée de la bande dessinée.

           Bédédessinateurs ou pas la plupart des élèves ou des étudiants lisent des BD avec plaisir, y compris ceux qui ne sont pas de très bons lecteurs ! Ne serait-ce pas une occasion intéressante de prendre appui sur leur envie pour faire entrer la BD dans les cours de français ? Ce serait d’emblée joindre l’utile à l’agréable. Le professeur arrive rarement en classe les mains vides. Autant ses apprenants que lui ont besoin de matériaux à observer et d’outils à manipuler. La langue ne se présente jamais seule dans la vie quotidienne, mais en interaction avec d’autres systèmes de communication qui participent à notre vie professionnelle ou sociale. Les dessins, les reproductions de tableaux, les affiches, les photos et les bandes dessinées remplissent souvent, en classe de FLE, une fonction d’illustration pour « faciliter la compréhension des textes oraux et écrits, pour introduire ou revoir le vocabulaire, mais ils se prêtent à bien d’autres exploitations qui font appel à la créativité des apprenants ».